Qui est pour la loi Création et Internet ?

Filtrage ? - La Quadrature du Net
En effet, je me pose la question car beaucoup ont semblé étonné que je sois contre cette loi.

Personnellement, je ne connais aucune personne dans le métier qui soit pour cette loi, car il me semble évident que toute personne ayant des connaissances techniques de base peut comprenre que les dérives amenées par cette loi seraient insupportables, et inapplicables.

D’ailleurs, j’ai vu que Gandi était à présent taxé d’hypocrisie parce que le domaine est enregistré chez eux … Mettre en ligne un site ou gérer le nom de domaine associé ne signifiera jamais soutenir le contenu de ce site, et heureusement. Ca s’appelle la liberté d’expression et c’est à mon avis, le principe fondateur d’Internet : permettre à tous de s’exprimer librement. (J’exclue évidemment les racistes et autres pédophiles …)

Mais si le gouvernement veut imposer un filtrage, et obliger les hébergeurs ou les FAI à faire ce travail, cette liberté d’expression sera en péril.

Et je tiens à préciser que « j’aime les artistes », et nous avons d’ailleurs souvent travaillé pour des musiciens ces dernières années. Mais sous le vertueux prétexte de protéger les artistes, il me semble inacceptable de faire passer une loi pour contrôler le réseau Internet.

Comme on peut le lire dans cet article, le Royaume-Uni a déjà abandonné ce principe de la riposte graduée. David Lammy, leur ministre de la propriété intellectuelle, déclarait

que de nouvelles lois plus sévères envers les internautes seraient trop difficiles à mettre en place et «qu’il n’était pas question d’arrêter des adolescents dans leur chambre à coucher». 

La Nouvelle Zélande a d’ailleurs également abandonné son projet de riposte graduée, j’espère qu’on ne sera pas le premier pays à s’obstiner dans l’erreur :

http://www.betanews.com/article/Quelle-horreur-French-president-wants-to-chop-net-access-for-alleged-downloaders/1236897409

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Je suis de ceux qui pensent que la liberté d’expression doit être totale et la même pour tous, ce qui inclut les racistes à tendance pedo-homo-necro-zoo-scatophiles-mangeurs-de-chatons. Si la liberté d’expression devait s’arrêter à ceux qui pensent comme nous ou « à peu près comme nous », ça ne serait plus du tout la liberté d’expression. C’est la base de toute démocratie digne de ce nom, même Christine Albanel a le droit de dire toutes les âneries qu’elle veut (d’ailleurs, elle le fait très bien!).

    Quant à Gandi, je ne vois pas trop ce qu’on pourrait leur reprocher. Le site avait beau faire preuve de toutes les tares du monde, avait beau être un outil de propagande plus proche du fascisme que d’un simple site d’information (sans vouloir atteindre le point Godwin), pour ma part je n’aurais jamais interdit son existence. Et je ne pense pas que Gandi ait été au courant de ce que serait le site avant qu’il soit en ligne. Ceci dit, je me trompe peut-être parce que je ne suis pas du tout expert en la matière, j’ai déjà eu du mal a configurer mes DNS pour une redirection… =)

    Quoi qu’il en soit, je pense que ceux qui ne sont pas contre cette loi se retrouveront bien vite comme des cons si cette loi vient à passer (je touche du bois), lorsqu’ils en seront victimes et qu’ils n’auront aucun moyen de se défendre. Peut-être à ce moment-là se rendront-ils compte de l’horreur de cette loi et de ses dérives qui les frapperont comme une grande claque à mac12 en pleine tronche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.